Année 2014

Groupe Mutandis

L’année 2014 a été la meilleure année depuis la création de Mutandis fin 2008. Le chiffre d’affaires consolidé a atteint 1.651 millions de Dh, en hausse de 11% par rapport à 2013. La hausse a été tirée par les produits de la mer, l’automobile et les détergents, alors que la fabrication de bouteilles pour boisson alimentaire a connu une année de recul net (-18%), impactée par le recul des ventes de boissons gazeuses au Maroc. Cette activité souffre également en 2014 et 2015 de la transition technologique dans les bouchons pour sodas gazeux, qui entraîne une suspension temporaire de la production dans l’attente du choix définitif de la technologie. Les trois autres gammes de produits sont en hausse de 27% pour les produits de la mer, 26% pour l’automobile et 10% pour les détergents.

L’Excédent Brut d’Exploitation (EBITDA) a atteint 153 millions de Dh en hausse de 56% par rapport à l’année 2013. Cette progression a été tirée d’abord par l’activité des produits de la mer dont la rentabilité progresse aussi du fait d’une meilleure gestion de l’intégration en amont (pêche côtière moderne) et des approvisionnements. La courbe d’apprentissage suite à l’intégration en amont de cette activité semble se dérouler convenablement et être plutôt derrière nous. La hausse de la rentabilité est aussi tirée par les détergents et l’automobile, qui gagnent environ 10 millions de Dh chacun en EBITDA. Les détergents approchent d’une taille critique qui leur permet une rentabilité en progression plus rapide que le chiffre d’affaires. L’automobile a connu sa meilleure année depuis l’entrée de Mutandis dans ce secteur, avec des marges qui ont tenu et des volumes en nette hausse. A contrario, la production de bouteilles alimentaires a vu sa rentabilité reculer en ligne avec le recul de son chiffre d’affaires.

Enfin, le résultat net récurrent (excluant les opérations non courantes et certaines écritures non récurrentes de la norme IFRS) atteint 54 millions de Dh, en hausse de 38% par rapport à 2013. Ce pourcentage de progression aurait été supérieur si nous n’avions pas dégagé des plus-values de cession en 2013 en provenance de notre portefeuille de placements financiers non stratégiques.

Après une bonne année 2014, 2015 devrait être comparable et poursuivre les mêmes tendances.